Suivant la stratégie vaccinale de la France, les résidents d’EHPAD seront les premiers à être vaccinés contre le COVID-19. Cette vaccination aura lieu à partir du mois de janvier 2021. Le vaccin est injecté en deux doses espacées de trois semaines, et la personne est protégée 7 jours après l’injection de la deuxième dose.

Si vous vous posez des questions, pour vous ou votre proche, vous trouverez sur ce site quelques éléments de réponse aux questions suivantes :

  • Pourquoi se faire vacciner ?
  • Pourquoi vacciner d’abord les résidents d’EHPAD ?
  • Quelles sont les caractéristiques du vaccin utilisé ?

Pourquoi se faire vacciner ?

Le vaccin est, en dehors des gestes barrières, la seule façon de se protéger efficacement contre le COVID-19 aujourd’hui. En effet les essais cliniques ont prouvé une efficacité supérieure à 95% contre le COVID-19, y compris dans ses formes les plus graves et chez les malades âgés.

Le vaccin permet également d’envisager un retour à la vie normale dans l’EHPAD en protégeant les résidents et leurs proches, les soignants et le système de soins dans sa globalité.

Enfin le vaccin est gratuit, non obligatoire et les essais cliniques prouvent sa haute sécurité.

Pourquoi vacciner d’abord les résidents d’EHPAD ?

Les statistiques relatives à l’épidémie depuis maintenant près d’un an nous prouvent que les personnes âgées sont les plus à risque de développer des formes graves du virus. Souvent les résidents d’EHPAD sont également atteints de pathologies qui sont elles-mêmes des facteurs de complication du COVID-19. Ainsi le taux de mortalité des personnes de plus de 80 ans touchées par le COVID-19 est évalué à environ 10%.

Par ailleurs, car les EHPAD sont des lieux où l’on vit en collectivité et où tout le monde a besoin de soins, le virus y circule vite et il est difficile d’isoler complètement les résidents positifs.

Ces éléments ont donc conduit la Haute autorité de santé à proposer un calendrier vaccinal par phases, commençant par les personnes les plus à risque.

Quelles sont les caractéristiques du vaccin autorisé ?

Lors de la première phase de vaccination, le vaccin utilisé sera celui produit par les laboratoires Pfizer et BioNTech. Ce vaccin a suivi toutes les étapes habituelles des essais cliniques jusqu’à être autorisé par l’Agence européenne du médicament et à bénéficier d’une autorisation de mise sur le marché.

Ce vaccin utilise la technique dite de l’ « ARN messager ». Cette technique fait l’objet d’études scientifiques depuis plus de vingt ans et est déjà utilisée dans le traitement de certaines maladies (essentiellement des maladies génétiques ou cancers). Son principe consiste en l’introduction d’un « ARN messager », qui va déclencher la production en quantité contrôlée de protéines virales. Celles-ci conduisent ensuite l’organisme à produire des anticorps, qui protègent la personne contre le virus.

Comme tous les vaccins, celui-ci peut avoir des effets indésirables, pour la plupart bénins : douleur au point d’injection, fatigue, maux de tête, douleurs musculaires, frissons, douleurs articulaires et fièvre. Ils sont
d’intensité faible ou modérée et disparaissent en quelques jours.

Les effets indésirables graves sont extrêmement rares et concernent surtout les personnes avec un historique d’allergies graves. Afin d’éviter tout effet indésirable grave tous les résidents bénéficieront d’une consultation pré-vaccinale réalisée par leur médecin traitant ou leur médecin coordonnateur. Ils feront ensuite l’objet d’une surveillance médicale et infirmière renforcée.

Quelques liens pour aller plus loin

Related Posts